Elles tracent leur route…

 

 

En surfant sur les réseaux sociaux, voilà que je fais la découverte de ce projet de recherche via la page web [link 3] de l’OMMAG (Obsevatoire des Mamifères Marins de l’Archipel Guadeloupéen). Il s’agit du tracking de plusieurs baleines à bosse, un projet faisant partie du programme du centre norvégien de recherche FRAM (High North Research Centre for Climate and the Environment) [link1].

Près de Tromsø en Norvège, des baleines à bosse ont été équipées de balise GPS, qui émettent leur positionnement via transmission satellite. C’est la première fois que l’on suit le pèlerinage des baleines à bosse de cette région. Après quelques mois dans les fjords du nord, plusieurs individus ont commencé leurs migrations vers des eaux plus chaudes dans le sud… direction la Caraïbes ! Certaines ont déjà fait demi-tours, d’autres vont-elles venir nous rendre visite ? On espère bien-sur que les transmetteurs tiendront le coup jusqu’à ce qu’elles atteignent leur but.

Dans le cas contraire il reste heureusement une solution de secours. Les baleines à bosse sont  enregistrées en utilisant des photos de leur nageoire caudale, qui leur servent d’empreinte digitale (car unique à chacune). Ce système est utilisé partout dans le monde pour cette espèce et permet donc de faire des matchs entre baleines vue dans le nord et ici dans la Caraïbes si besoin. Grâce à ce programme, nous pourrons donc répertorier nos « migrantes » même si elles perdent leurs balises GPS.

Les baleines à bosse sont largement répandues dans le monde et peuvent se trouver dans tous les océans. La plupart des populations de ces baleines entreprennent de longues migrations des latitudes nord ou durant l’été elles se nourrissent et s’engraissent, vers les eaux chaudes de latitude tropicale en hiver, ou elles vont se reproduire et en suite elles reviennent. Leurs migrations font partie des plus longues migrations de mammifères au monde et la distance entre zone d’alimentation et reproduction peut atteindre 8000km voire plus. [lien 2] Ce système de balises GPS nous permets donc d’avoir une image plus claire de ces longs trajets effectués.

 

Sources

[1] Fram Centre – http://www.framsenteret.no/english.150370.no.html#.WPD9uqJFeM8

[2] Whale Track Project  – http://www.hvalid.no/whale-track-project et https://whaletracking.uit.no/

[3] OMMAG FB – https://www.facebook.com/ommag971/

 

 

 

 

 

Les commentaires sont clos.